Franche-Comté Météo


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Météorologie et religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur
Dépression Tropicale
Dépression Tropicale


Nombre de messages : 1
Age : 38
Localisation : Rabat
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Météorologie et religion   Sam 12 Fév - 21:40

Salut,

Fleur, du Maroc, j'aimerais partager une résonance remarquée entre des connaissances météorologiques et quelques textes islamiques :

Il y a une parole dite prophétique traduite ainsi : "ne voyez-vous pas l’éclair, comment traverse t-il et retourne en un clin d’œil"

En même temps la science a découvert que l'éclair est caractérisé par un passage à bonds successifs et un coup de retour (c'est celui-ci que nous voyons à l'œil nu), le tout se déroulant en une durée comparable à celle d’un clin d’œil : quelques centaines de millisecondes, un peu variable selon des facteurs climatiques pour la première, et humains pour la deuxième.

Je cite : "A single flash is usually composed of many distinct luminous events (strokes) that often occur in such rapid succession that the human eye cannot resolve them". (srh.noaa.gov/mlb/ltgcenter/whatis.html)

C'est à dire qu'un seul flash se compose habituellement de plusieurs phases lumineuses qui s’effectuent en une rapide succession impossible à l’œil d’analyser.

"A lightning strike Can heat the air in a fraction of a second. When air is heated that quickly, it expands violently and then contracts, like an explosion that happens in the blink of an eye". (weathereye.kgan.com/cadet/lightning/thunder.html)

Traduction : Le coup de foudre réchauffe l’air en une fraction de seconde, et quand l’air se réchauffe rapidement, il se dilate puis se contracte, comme une explosion qui se produit en un clin d’œil.

C'est l'explication du phénomène du tonnerre, mais sur le même lien on peut lire que le flash du coup de foudre et le tonnerre conséquent se produisent à peu près en même temps : "The flash of a lightning strike and resulting thunder occur at roughly the same time."

Le Hadith explique que ceux qui ont le mieux œuvré dans la vie seront les plus rapides à traverser le pont qui surplombe l’enfer, de façon que certains le traverseront aussi rapidement que l’éclair (ou en quelques centaines de millisecondes quelle que soit la distance de ce pont ?), d'autres moins ou beaucoup moins rapidement, voire très lentement.

Autre résonance : on sait maintenant que l’éclair ne se produit qu'avec les cumulonimbus, nuages comparables à des montagnes (même en hauteur), grâce à la grêle, qui elle aussi ne se forme que dans ce genre de nuages.

"Le cumulonimbus, nuage dense et puissant, à extension verticale considérable, en forme de montagne ou d'énorme tour, est le seul type de nuage capable de donner des orages de pluie, de neige ou de grêle." (Encyclopédie Universalis)

"Sa hauteur varie entre 5.000 et 12.000 mètres.
Dans les régions tropicales, la hauteur des cumulonimbus peut atteindre 20.000 mètres." (crepymeteo.fr)


Je cite une partie d’un commentaire sur un passage du Coran, en rapport avec ce phénomène :

Citation :
Ce que dit le Coran au sujet des nuages:

(…) les cumulo-nimbus passent à travers les différentes étapes suivantes pour produire de la pluie:

1) Les nuages sont poussés par le vent: Les cumulo-nimbus commencent à se former lorsque le vent pousse des fragments de nuages (cumulus) vers une aire où ces nuages convergent (…)

2) Les nuages se rassemblent: Ensuite les fragments de nuages se rassemblent pour former un nuage plus gros1

3) Le nuage se développe en hauteur: Lorsque les petits nuages se rassemblent, les courants d'air ascendants augmentent à l'intérieur du gros nuage nouvellement formé. Les courants d'air ascendants qui sont situés près du centre du nuage sont plus forts que ceux situés près des bords.2 Ces courants d'air ascendants provoquent le développement en hauteur du nuage, formant une structure en forme d'enclume (voir illustrations 19 ( B ), 20, et 21). Ce développement en hauteur fait en sorte que le nuage s'étend jusqu'à des régions plus froides de l'atmosphère, et c'est là que des gouttes d'eau et des grêlons se forment et augmentent de volume. Lorsque ces gouttes d'eau et ces grêlons deviennent trop lourds pour être soutenus par les courants d'air ascendants, ils commencent à tomber du nuage sous forme de pluie et de grêle.3

Dieu a dit, dans le Coran:

" N'as-tu pas vu que Dieu pousse les nuages? Ensuite Il les réunit et Il en fait un amas, et tu vois la pluie sortir de son sein." (Coran, 24:43)
(…)
"...Et Il fait descendre, du ciel, de la grêle provenant de nuages comparables à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue." (Coran, 24:43)
(…)
Ce verset peut nous amener à nous poser la question suivante: pourquoi est-il dit, dans ce verset, "son éclair" en parlant de la grêle? Cela signifie-t-il que la grêle est la cause principale de la formation de l'éclair? Voici ce que le livre Meteorology Today (La météorologie d'aujourd'hui) dit à ce sujet. Il dit qu'un nuage devient électrifié lorsque les grains de grêle traversent une partie du nuage où circulent des gouttelettes très froides et des cristaux de glace. Lorsque les gouttelettes heurtent les grains de grêle, elles gèlent à leur contact et libèrent en même temps de la chaleur latente. Cela fait en sorte que la surface des grains de grêle reste plus chaude que celle des cristaux de glace environnants. Lorsque les grains de grêle entrent en contact avec les cristaux de glace, un phénomène important se produit: des électrons circulent de l'objet le plus chaud à l'objet le plus froid. C'est alors que les grains de grêle deviennent négativement chargés. La même chose se produit lorsque des gouttelettes très froides entrent en contact avec des grains de grêle et que de minuscules éclats de glace chargés positivement se détachent. Ces particules positivement chargées, qui sont plus légères, sont alors transportées dans la partie supérieure du nuage par les courants d'air ascendants. La grêle, qui est restée avec une charge négative, descend dans la partie inférieure du nuage; cette partie devient donc négativement chargée. Ces charges négatives sont alors déchargées sous forme d'éclairs.6 Nous pouvons conclure de cette explication que la grêle est la cause principale de la formation de l'éclair.

(...)

Notes:
(1) Voir The Atmosphere [L'atmosphère], Anthes et al., pp. 268-269, et Elements of Meteorology [Éléments de météorologie], Miller et Thompson, p. 141.
(2) Les courants d'air ascendants qui sont près du centre sont plus forts parce qu'ils sont protégés du refroidissement par la partie du nuage qui entoure le centre.
(3) Voir The Atmosphere [L'atmosphère], Anthes et al., p. 269, et Elements of Meteorology [Éléments de météorologie], Miller et Thompson, pp. 141-142.
(4) Voir Ee’jaz al-Quran al-Kareem fee Wasf Anwa’ al-Riyah, al-Sohob, al-Matar, Makky et al., p. 55.
(5) Elements of Meteorology [Éléments de météorologie], Miller et Thompson, p. 141.
(6) Meteorology Today [La météorologie d'aujourd'hui], Ahrens, p. 437.
(islam-guide.com)

Le Coran parle aussi de lourdeur de nuages :

"C'est Lui qui vous fait voir l'éclair (qui vous inspire) crainte et espoir ; et crée les nuages lourds."

"C'est Lui qui envoie les vents comme une annonce de Sa miséricorde. Puis lorsqu'ils transportent de lourds nuages, Nous la dirigeons vers un pays mort [de sécheresse], puis Nous faisons descendre l'eau avec, ensuite Nous faisons sortir avec toutes espèces de fruits. Ainsi ferons-Nous sortir les morts. Peut-être vous rappellerez-vous."

Citation :
Quel est le poids d’un nuage?
Cela dépend du nuage! On doit se baser sur la quantité d’eau qu’il transporte. Nous devons donc calculer le poids des gouttelettes d’eau et des cristaux de glace qui le constituent. Par exemple, un cirrus (nuage de beau temps) contient beaucoup de petites gouttes. Avec une densité d’environ 0,2 g/m3, un cirrus de 1 kilomètre peut peser jusqu’à 200 tonnes. De son côté, un nuage d’orage (cumulonimbus) peut atteindre un poids de 1 million de tonnes puisqu’il peut contenir une densité d’eau de 1 gramme par mètre cube.
(Comprendre la météo, Radio-Canada.ca)


Pensez-vous que ces exemples de résonance science-religion sont intéressants ? flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Météorologie et religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu’est-ce que la religion averroïste ?
» UterPendragon, Chanoine Consultant en religion
» A propos de la religion dans les RR : brêve présentation
» La Lumière, une religion ? Ou pas
» La Religion aristotélicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Franche-Comté Météo :: Sujet divers - Météo ... :: Sujets divers-
Sauter vers: